Job de Rêve International

Créer une entreprise à l’étranger: astuces pour réussir

 Bonjour,

Est-ce que vous envisagez de partir à l’étranger pour améliorer votre qualité de vie et devenir votre propre patron et ainsi casser la routine?
Si oui, alors regardez cette vidéo où je vous donne quelques astuces pour créer une entreprise à l’étranger  et valider la destination. 

 
Auparavant, c’était très compliqué de créer une entreprise à l’étranger mais aujourd’hui avec les nouvelles technologies, c’est beaucoup plus simple d’avoir des informations précises sur le pays ciblé, même à distance.
Il y a par exemple des opportunités intéressantes dans les marchés émergents pour les entrepreneurs et les dirigeants de start-up ou PME, qui ont une compétence ou un savoir-faire différenciant, un plus par rapport à la population locale.
Créer une entreprise à l’étranger peut être plus simple que vous ne le pensez si vous prenez quelques précautions et si vous avez les bonnes informations.
 
1. Visa
Vous devez tout d’abord vérifier si vous pouvez travailler dans le pays ciblé. Si vous êtes un citoyen européen, vous pourrez créer votre entreprise partout dans l’Union Européenne sans contrainte particulière au niveau du visa. Par contre dans les autres cas, vous devez faire les démarches pour obtenir un visa adapté a votre projet de création. Certains pays ont des quotas annuels pour les visas, ce qui  vous obligera dans certains cas à reporter votre projet voire carrément de changer de destination, si l’obtention d’un tel visa est trop compliquée.
 
2. Les droits de propriété
Certains pays dans le monde sont connus pour confisquer les propriétés et les entreprises détenues par des étrangers voire carrément ne pas leur donner accès à une complète propriété. D’autres  donnent accès à la propriété aux étrangers mais pour une durée déterminée. Il vaut donc mieux éviter ces pays pour éviter les mauvaises surprises. A l’inverse, d’autres pays respectent complètement ces droits de propriétés et même facilitent l’accès à la propriété aux étrangers. Si vous avez le choix, privilégiez ces pays-là.
Je vous recommande également de trouver un pays avec un minimum de risque politique, avec une certaine stabilité. 
 
3. La situation économique
Choisissez de préférence un pays avec un rapport dette/PIB bas, un taux de chômage bas ou en baisse et des dépenses de consommation fortes ou en hausse. Une classe moyenne croissante, une faible inflation et une hausse globale des revenus sont également des signes positifs. Néanmoins, il est également possible de monter une entreprise rentable dans un pays avec une économie stagnante, mais ce sera sans doute plus difficile. Renseignez-vous aussi sur les taxes appliquées sur les entreprises. Sur place, prenez un comptable local connaissant bien le système fiscal.
 
4. Le process de création d’entreprise
Renseignez-vous sur les coûts, les délais et le nombre de démarches à réaliser pour créer une société dans le pays où vous souhaitez vous installer. En effet, dans certains pays comme la Nouvelle-Zélande, pour monter votre business, il ne vous faudra qu’un ou deux jours avec peu de papiers à remplir alors que dans d’autres pays comme au Chili, plusieurs semaines seront nécessaires. 
 
5. Études du marché
Vérifiez qu’il y a un marché dans le pays, une vraie demande. Pensez comme si vous étiez quelqu’un de local, un habitant de ce pays. Prenez le temps d’analyser les habitudes et les spécificités du marché local, notamment pour vérifier si votre business est porteur en l’état ou si vous devez le modifier pour l’adapter à ce nouveau marché. Évaluez combien de temps, d’énergie et de budget vous allez dédier au marketing et à la communication pour vos produits et services. Réalisez une étude de marché claire pour élaborer une stratégie et surtout avant d’investir un capital trop important. Donnez vous une période d’essai avant d’investir de grosses sommes d’argent dans votre projet. Renseignez vous bien également sur les lois et les habitudes concernant les embauches: les contrats de travail, les salaires pratiqués, le nombre d’heures de travail hebdomadaire…
 
6. Votre connaissance de l’industrie
Ce n’est pas toujours nécessaire d’être un expert dans le secteur que vous visez mais rappelez vous qu’une aide locale sera un vrai plus mais il faut en tenir compte au niveau des coûts de lancement de votre sociéte. En effet, établir un partenariat avec une personne  locale de confiance, qui a déjà de l’expérience et des contacts dans le domaine ciblé, peut clairement augmenter vos chances de succès. Par contre, identifiez des compétences, en plus du capital, que vous pouvez mettre en avant lors des négociations. 
 
7. Barrière de la langue
Si les clients de votre business sont eux-aussi principalement des étrangers qui parlent la même langue que vous, vous serez un peu moins confrontés aux problèmes de langue. Néanmoins, être capable de discuter avec la population locale facilitera le lancement de votre business. Si vous ne parlez pas couramment la langue du pays visé, évitez de payer constamment pour des services de traduction, à l’exception bien-entendu des  procédures les plus importantes (les documents officiels de création d’entreprise, les statuts de la sociéte, les contrats…). Embaucher un traducteur augmentera de façon significative vos frais fixes. Cherchez plutôt une personne bilingue que vous pouvez embaucher de façon ponctuelle ou permanente, qui non seulement pourra vous aider au niveau des traductions quand c’est nécessaire mais qui sera aussi utile dans d’autres tâches importantes pour votre business. Si vous en avez la possibilité, prenez des cours de langue car cela vous facilitera la vie au quotidien. 
 
8. Les moyens financiers
Même si vous préparez convenablement votre projet, il est difficile de prévoir a l’avance quand votre business sera rentable et vous permettra de  générer des revenus. L’idéal serait de partir non seulement avec un capital pour le  lancement de votre business mais aussi vous permettant de vivre un à deux ans dans le nouveau pays. Pour définir le montant de ces fonds, déterminez le niveau de vie, le coût de la vie dans le pays pour savoir combien d’argent il vous faudra chaque mois pour vivre convenablement.
 
Pour trouver ces informations, vous pouvez contacter les ambassades ou certaines banques à renommée internationale qui pourront sûrement vous mettre en relation avec des personnes pouvant vous conseiller.
 
Alors, est-ce que ça vous tente de créer votre entreprise à l’étranger?
 
Dites le moi dans les commentaires ci-dessous.
 
à bientôt pour une prochaine vidéo!
 
 

Une réflexion au sujet de “Créer une entreprise à l’étranger: astuces pour réussir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *